a

Facebook

Twitter

Copyright 2017 Thelys Avocats.
All Rights Reserved.

09:00 - 18:00

Bureaux Ouverts du Lun. au Ven.

04 84 25 88 18

Appel Gratuit

Facebook

Twitter

Search
Menu
 

Bail commercial avocat marseille

Thelys Avocats > Nos compétences  > Droit commercial  > Bail commercial > Bail commercial avocat marseille

avocat marseille bail commercialLes règles juridiques entourant les baux commerciaux sont assez complexes. Des conseils juridiques avisés dans la matière sont souvent indispensables.

 

Les articles 1709 et suivants du Code civil régissent le droit commun du droit au bail. Ils s’appliquent évidemment au droit au bail commercial.

Le décret du 30 septembre 1953, qui a institué le statut des baux commerciaux, est toutefois venu précisé ces articles du code civil. On retrouve ce décret codifié dans différents articles du code de commerce.

Le statut des baux commerciaux assure une durée de 9 ans de bail au locataire du bail commercial. Le bailleur ne peut donc en principe donner de congé au locataire avant l’expiration de cette période de 9 ans.

Le locataire peut quant à lui mettre un terme au bail à l’issue de chaque période triennale. C’est pourquoi les baux commerciaux sont souvent appelés des baux 3-6-9.

Le loyer du bail commercial fait toujours l’objet d’une clause d’indexation automatique. Cette clause permet une variation automatique du loyer.

Thelys avocats expert juridique en matière de baux commerciaux

baux commerciaux

Cette variation, du fait de l’application de la clause d’échelle mobile, n’est pas à confondre avec la variation légale qui peut être demandée en application de l’article L 145-37 du Code de commerce.

 Si la variation de l’indice d’indexation  du loyer est supérieure à 25 %, le loyer peut être révisé tous les trois ans. C’est ce qu’on appelle la révision triennale. Cette révision triennale est le plus souvent fixée par un juge qui adaptera le loyer à la valeur locative.

Cette révision triennale du loyer commercial est toutefois limitée par l’application du plafonnement.

A l’issue de cette période de neuf ans, le locataire bénéficie d’un droit au renouvellent. En cas de refus de renouvellement , le bailleur du bail commercial sera tenu de verser au locataire une indemnité d’éviction.

Le bailleur peut également accepter le principe d’un renouvellement du bail commercial tout en voulant modifier le prix du bail. En cas de désaccord, le juge des loyers commerciaux tranchera.

Le bail commercial peut être résilié à tout moment en cas d’accord amiable entre le bailleur et le locataire.

Il peut également être résilier à tout moment dans le cas d’application d’une clause résolutoire.

Le droit au bail commercial peut également faire l’objet d’une cession soit dans le cas d’une cession du droit au bail, soit dans le cas d’une cession du fonds de commerce.

Le bail commercial est ainsi un instrument indispensable à l’existence de l’activité commercial. le régime juridique applicable au bail commercial est toutefois assez complexe. Compte des enjeux économiques vitaux qui entourent le bail commercial, il est nécessaire de prendre attache avec un professionnel du droit afin qu’il vous conseille ou vous défende au mieux.

Voir également :

Négociation / rédaction du bail

Litiges relatifs au paiement ou au montant du loyer

Litiges relatifs aux travaux ou aux charges

Cession / sous-location de bail commercial

Renouvellement, indemnité d’éviction

cession de fonds de commerce