a

Facebook

Twitter

Copyright 2017 Thelys Avocats.
All Rights Reserved.

09:00 - 18:00

Bureaux Ouverts du Lun. au Ven.

04 84 25 88 18

Appel Gratuit

Facebook

Twitter

Search
Menu
 

Non classé

RECHERCHE ELEVE-AVOCAT POUR LE STAGE DE 6 MOIS A COMPTER DE JANVIER 2020

Présentation du cabinet Cabinet en pleine croissance, effectif actuel : 6 avocats, 1 assistante. 2 bureaux secondaires (Vitrolles et Paris). Principaux domaines d’activité : droit des affaires, droit des sociétés, droit du travail, procédures collectives, droit immobilier, droit civil, droit de la consommation, droit de la famille, propriété intellectuelle. Vie du cabinet : cours de yoga hebdomadaires, déjeuners et sorties d’équipe.   Profil recherché Master 1 et 2 en droit des affaires + CAPA. Ayant déjà réalisé des stages en cabinet et/ou en entreprise. Capacité à s’intégrer à une équipe et à s’adapter à différentes matières.   Mission L’élève-avocat traitera des dossiers de conseil et contentieux en droit des affaires. Il sera pleinement intégré...

Continue reading

RGPD, contrainte ou opportunité : présentation de Maître Diane PINARD au Vitrolles Business Place

Le cabinet THELYS AVOCATS participera au Vitrolles Business Place le 8 novembre 2018. A cette occasion, Maître DIANE PINARD interviendra sur le thème « RGPD : contrainte ou opportunité ? »     Sur le même thème, vous trouverez des vidéos supplémentaires sur la chaîne youtube du cabinet thelys avocats.   ...

Continue reading

COMMENT OBTENIR LE REMBOURSEMENT DE LA REDEVANCE SUR LES PLAQUES PROFESSIONNELLES AUPRES DE LA VILLE DE MARSEILLE?

Une redevance sur les plaques professionnelles illégales. La redevance municipale sur les plaques professionnelles réclamée chaque année par la ville de Marseille n’est pas légale. C’est ce que le conseil de d’Etat, en rejetant le recours de la mairie de Marseille, a confirmé récemment (voir dernier article du cabinet Thelys). Vous pouvez donc demander le remboursement des redevances que vous aviez versées à la mairie de Marseille entre 2014 et 2015. Comment réclamer le remboursement de la redevance : Vous pouvez demander vous-même le remboursement de cette redevance en écrivant à la mairie. Si vous appartenez à un Ordre professionnel, ou à une fédération d’entrepreneurs,  rapprochez-vous d’eux...

Continue reading

La réforme du statut des baux commerciaux

[caption id="attachment_2535" align="alignright" width="150"] Emeline Bastianelli Avocat Associé du cabinet Thelys avocats[/caption] La loi n°2014-626 du 18 juin 2014 http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000029101502&categorieLien=id relative à l’artisanat, au commerce et aux très petites entreprises introduit des modifications conséquentes dans plusieurs domaines touchant à l’entreprise. Nous étudierons ici exclusivement les modifications apportées aux articles L. 145-1 et suivants du Code de commerce portant sur le statut des baux commerciaux. L’une des particularités de cette réforme est son entrée en vigueur à plusieurs vitesses, puisque certaines dispositions sont applicables « aux contrats conclus ou renouvelés à compter du premier jour du troisième mois suivant la promulgation », tandis...

Continue reading

NUMERUS CLAUSUS DANS LA PROFESSION D’AVOCAT : SOLUTION OU ILLUSION ?

Maître Sébastien SALLES Avocat à Marseille Membre du Conseil de l'Ordre

Maître Sébastien SALLES
Avocat à Marseille
Membre du Conseil de l’Ordre

La profession d’avocat souffre et s’appauvrit alors que le nombre d’avocats ne cesse de croître.

Le nombre d’avocats en France a augmenté en moyenne de 3,6 % depuis 2000. En 10 ans, l’augmentation du nombre d’avocats a été de 40 %. Parallèlement le revenu annuel moyen des avocats a connu une baisse de 4 %.

Ainsi, l’augmentation du nombre d’avocats en France serait pour certains la cause d’une paupérisation de la profession.

Le débat sur la paupérisation des avocats a été lancé par Monsieur le bâtonnier du barreau de Bordeaux à l’été 2011. Il a été relancé l’été dernier par Madame le bâtonnier du barreau de Paris qui a souligné que trop d’avocats avaient du mal à vivre de leur activité et qu’il fallait limiter l’arrivée de nouveaux avocats.

Madame le bâtonnier du barreau de Paris propose ainsi de réguler l’accroissement du nombre d’avocats dans un contexte d’appauvrissement de la profession. La solution principale consiste en l’instauration, de manière plus ou moins déguisée, d’un numérus clausus à l’examen d’entrée de l’école des avocats.

Dans quelle mesure la limitation de l’entrée de nouveaux avocats est-elle possible ou souhaitable ? Cette limitation par l’instauration d’un numérus clausus, même déguisé, n’est elle pas injuste pour les plus jeunes ? Est-ce une bonne solution contre les maux de notre profession ?